Paroles de

Vivre en Inde, Paroles de #18

14/01/2018
vivre en Inde un vrai défi pour un européen

Bom dia les amis! En ce dimanche de janvier, nous allons bouger un peu. Avant de revenir sur la suite de mon voyage au Portugal, je vous invite à découvrir le quotidien d’un français en Inde. C’est le Paroles de #18. Pour ceux qui débarquent ici, j’interviewe pour cette catégorie du blog, des français qui vivent à l’étranger ou qui y ont vécu, et inversement des étrangers qui vivent en France. J’ai rencontré Fabrice via twitter mon ami. Au fil de nos conversations, j’ai eu confirmation qu’il habitait en grosse partie de l’année en Inde. L’Inde ce pays si fascinant, dont je ne connais que très peu. Un pays coloré et diverse que je vous propose de découvrir ou (re) découvrir grâce à cette interview de Fabrice. Cela fait quoi de vivre en Inde ? Ce pays n’est pas seulement loin de nous géographiquement mais aussi culturellement. Vous venez on va en Inde ?

Vivre en Inde

 

Inde pays fascinant

Quand as-tu voyagé en Inde pour la 1ère fois ?

La première fois je suis parti en juin 2012 pour un trip Inde et Népal de 13 mois.

Pourquoi as-tu été en Inde pour la 1ère fois ?

Mon principal objectif était de passer du temps avec des bergers nomades vivant dans le Nord de l’Inde, dans l’Himalaya. J’ai ainsi passé environ 6 mois avec les Kharnakpas, une des trois communautés nomades de cette région.

C’est une de mes plus belles expériences de voyage. Le reste de l’Inde m’attirait moins à l’époque, même si j’avais fait un tour au Rajasthan et en Uttar Pradesh.

Quand et comment as-tu décidé de vivre sur le long terme en Inde?

Je suis retourné en Inde en 2014, et j’y ai rencontré une petite indienne. À partir de là, j’ai commencé à m’organiser pour passer 6 mois par an en Inde avec elle, et 6 mois en France à travailler.

 

Je rêve toujours de visiter d’autres pays, mais ce sera pour plus tard.

Dans quelle région de l’Inde habites-tu en général?

Ma copine travaille à Delhi donc c’est là que je passe le plus de temps. Je vais de temps en temps rendre visite à sa famille à Bombay.

 

Je m’offre un voyage par mois en général d’environ une semaine, habituellement à moins d’un jour en train de Delhi (donc pas dans le Sud de l’Inde).

Parles-tu l’indien ?

Alors l’Indien ça n’existe pas, il y a plusieurs centaines de langues parlées en Inde. Dans le Nord, l’Hindi est plus ou moins bien parlé par la plupart des gens comme première ou deuxième langue.

 

J’avais appris le dialecte de Ladakhi des Kharnakpas, une langue de la famille du Tibétain qui m’a servi au Ladakh, au Spiti (toujours dans l’Inde) et aussi avec les Sherpas au Népal. Mais, avec le manque de pratique j’ai un peu oublié.

 

Aujourd’hui, mon quotidien c’est l’Anglais à la maison et avec certaines personnes, et l’Hindi avec la plupart des gens que je rencontre, ou souvent un mix des deux langues. Je parle assez mal cette langue, j’ai acheté un livre mais je suis plutôt paresseux…

 

Donc je progresse plus lentement, en le pratiquant.

 

Es-tu à l’aise dans cet immense pays ?

 

voyager en Inde c est exotique

 

Avec l’Hindi que je ne maîtrise pas, certaines choses peuvent vite devenir compliquées, donc je ne dirais pas que je suis à l’aise. Maintenant, je me suis plus ou moins habitué à certaines choses qui sont en quelque sorte contre nature pour moi, comme vivre dans une grande ville surpeuplée.

Au niveau de la différence culturelle, ça se passe bien. Je commence à comprendre les croyances et habitudes locales, et les gens ne sont pas exigeants avec les étrangers.

Quelles sont les choses étonnantes en Inde ?

ll y a sans doute beaucoup de choses étonnantes pour un étranger. On lit souvent que l’Inde est un pays de contrastes et c’est vrai: le beau côtoie le laid, le sacré côtoie les déchets.

 

 

Ce qui m’étonne, à titre plus personnel, c’est le désintérêt total pour l’histoire chez la plupart des Indiens, avec comme conséquence de nombreux bâtiments anciens totalement laissés à l’abandon ou ayant un autre usage.

 

À Delhi, de vieilles tombes ou de vieilles mosquées peuvent servir d’habitations à des familles pauvres quand de vieilles maisons sont laissées en ruine.

 

 

Les gens préférant construire une maison moderne ailleurs plutôt que de rénover une ancienne maison, qui a pourtant souvent beaucoup de charme à mon avis.

Une autre chose étrange pour nous, c’est l’existence de nombreux gourous auxquels les gens s’attachent plus particulièrement. En France, le catholicisme nous a habitué à avoir une religion très structurée et l’arrivée de gourous et de sectes suscitent plutôt la méfiance.

 

 

En Inde, ces deux mots, gourou et secte, ne sont absolument pas péjoratifs. Ce principe de gourous issu de l’hindouisme a d’ailleurs influencé l’Islam indien qui possède ses saints, appelés Pir, qui pour certains ont aussi des disciples.

 

 

Je pourrais aussi parler des guirlandes clignotantes décorant de nombreux temples et qui me laissent une impression de fête foraine, bien loin de l’austérité propice au recueillement des églises françaises.

Quelles sont les choses que tu as désormais adoptées ?

Sans doute le thé au lait, le fameux chai. À la maison, c’est moi qui le prépare tous les matins. J’adore le thé au gingembre qu’on boit l’hiver.

 

Et boire à la bouteille en versant l’eau dans la bouche sans toucher le goulot: pratique pour pouvoir partager l’eau de façon hygiénique.

Qu’est ce qui te dérange dans les mentalités ou habitudes culturelles en Inde ?

Ce qui me dérange le plus au quotidien, c’est le bruit. Pourquoi quand le feu est rouge et qu’il y a déjà 10 voitures arrêtées, la onzième klaxonne en s’arrêtant ???

 

Sinon plus généralement, la société indienne est injuste, avec le système de castes encore très présent. Il y a aussi un mépris de classes sociales affiché ouvertement et qui me met mal à l’aise, étant moi-même ouvrier et issu d’une famille modeste.

Quelles sont au contraire les 3 choses qu’on pourrait importer en France ?

Question difficile…

Une chose que j’apprécie beaucoup, même si ce n’est pas propre à l’Inde, c’est la facilité avec laquelle les Indiens qui ne se connaissent pas peuvent engager des conversations. Je pense notamment aux voyages en trains.

 

J’ai rarement discuté avec mes voisins dans un TER en France… Bon, c’est vrai qu’on passe rarement 15 ou 20h dans un train en France !

Sans doute aussi la patience. Les Indiens sont très patients je trouve (quand ils ne sont pas au volant…). L’exemple de ceux qui voyagent en train est connu de tous les étrangers qui ont visité l’Inde.

Un autre exemple: pendant la démonétisation l’année dernière, les gens faisaient la queue devant les distributeurs pendant parfois une heure pour pouvoir retirer seulement 2000₹ qui ne leur permettaient pas de payer leur loyer et de quoi vivre. Donc ils recommençaient quelques jours plus tard, en montrant vraiment peu de signes d’agacement.

Ça ne fait pas trois… je crois que j’aime bien la France comme elle est ! 😁

à quoi ressemble ta journée type?

Je n’ai pas vraiment de journée type. Certains jours je reste à la maison, je lis, je traîne sur Internet, je vais au marché, je lave le linge (nous venons d’avoir notre première machine à laver, mais elle n’est pas automatique… ), etc.

 

D’autres jours, je visite certains endroits de Delhi ou je pars dans d’autres régions de l’Inde.

As-tu une anecdote à nous raconter suite à une incompréhension au niveau langue

Je n’ai pas d’anecdote amusante à raconter, mais c’est vrai que l’Hindi peut être compliqué pour nous. Il y a par exemple 4 différents “T” et “D”, avec les consonnes aspirées et rétroflexes. Il y a aussi les voyelles courtes et longues.

 

En français, on a tendance à accentuer la dernière syllabe, ce qui peut donner l’impression pour un indien que la dernière voyelle est longue, et que la première est courte. C’est ce qui m’est arrivé récemment en allant acheter du poivre. J’ai demandé du “kalī mirch” au lieu de demander du “kālī mirch” (littéralement du piment noir).

Le vendeur n’a pas compris, même après avoir répété… Peut-être a-t-il compris que je demandais un bourgeon de piment (kalī signifie bourgeon, mais l’ordre des mots n’aurait pas été correct…).

Finalement, un autre client m’a montré du poivre en me demandant si c’était ce que je voulais…

Pour certains l’Inde c’est un vrai choc comprends-tu ?

 

marché en Inde

La surpopulation, le bruit constant des klaxons, la saleté, les mauvaises odeurs rendent l’Inde déjà difficile à aborder. À cela s’ajoute la pauvreté, mais une pauvreté qui s’exhibe. Le mendiant cherche à choquer les personnes qu’il aborde, à les mettre mal à l’aise.

Ils vous touchent, insistent, vous suivent. Les amputés montrent leur moignons, les agitent sous vos yeux. Souvent on a envie de donner de l’argent non par pitié ou charité mais pour se débarrasser de ces gens, pour fuir ces situations.

C’est assez perturbant.

As-tu ressenti un choc culturel ?

Pas vraiment, j’avais déjà pas mal voyagé avant, notamment en Afrique. J’ai juste observé avec curiosité une nouvelle culture, ou plutôt des nouvelles cultures.

Quel conseil donnerais-tu à un voyageur voulant visiter l’Inde?

De toujours rester patient et de bonne humeur.

Qu’est ce que tu aimes en Inde?

J’aime les Indiens que je rencontre en général. Je trouve que la plupart sont bienveillants avec les touristes. Trop de voyageurs s’arrêtent aux mauvaises impressions données par les chauffeurs d’auto-rickshaws dans les lieux touristiques et les gares.

Mais, quand on rencontre un indien lambda, dans un train, un village, un quartier non touristique, ce n’est pas pareil du tout.

Et bien sûr j’aime l’Inde pour sa très grande richesse culturelle et le véritable dépaysement qu’elle apporte. Il y a tellement à apprendre ici, il y a tant de populations différentes, de traditions, de fêtes, de croyances, qu’on ne peut pas s’ennuyer.

Crédit photos: Fabrice

Je remercie chaleureusement Fabrice d’avoir accepté de répondre à mes nombreuses questions. N’hésitez pas à passer du temps sur son blog: The Big Snail, il est très instructif sur ce pays si exotique pour nous français.

J’avoue que j’étais contente quand j’ai reçu ses réponses: partir en Inde tout en restant dans mon salon. Merci à lui de nous permettre d’ouvrir une fenêtre sur ce pays fascinant.

Avez-vous envie de visiter l’Inde ? J’espère que l’interview vous a plu.

On se retrouve bientôt pour un nouveau Paroles de.

10 Comments

  • Reply Sabrina 14/01/2018 at 11:54

    Très sympa ta chronique.
    Bisou Tania

    • Reply Tania 14/01/2018 at 20:25

      mErci bxp Sabrina contente que cela t ai plu

  • Reply Le Chaton Chiffon 14/01/2018 at 11:58

    Très bel article et un plaisir que de découvrir ce pays si exotique et fascinant …

    • Reply Tania 14/01/2018 at 20:26

      merci bcp ma belle
      j ai adoré aussi ses réponses
      cela donne un point de vue très intéressant sur ce pays si difficile à cerner pr bcp

  • Reply Kikimagtravel 14/01/2018 at 23:51

    Sacré ITW!! Je l’ai dévoré du début à la fin!! L’Inde m’attire tellement , j’ai toujours rêver d’y aller mais je n’ai tout simplement pas encore sauter le pas… mais sa vision de l’Inde est attachante et à la fois bouleversante. Vraiment merci pour ses réponses car elles nous en apprenne un peu plus sur l’Inde.

    • Reply Tania 15/01/2018 at 21:05

      merci bcp Kiki
      ça me fait chaud au coeur vraiment
      tu sais je ne sais jamais comment ces itw seront perçus si ça va intéresser quelqu un à part moi
      même si je savais que les propos de Fabrice sont vraiment trop intéressant
      un témoignage comme le sien est top
      moi j ai rien fait c est lui qui fournit la matère avec son expérience extra
      c vrai que ce pays rebut bcp mais je suis sûre que il y a plus que ce qu on ne voit je vx dire c est très complexe
      clairement c pas un pays comme les autres avec tous ces habitants
      merci de ton retour en tous cas

  • Reply Ingrid 15/01/2018 at 08:02

    L’inde n’est absolument pas un pays qui m’attire mais j’avoue avoir eu plaisir à lire ton interview et à en apprendre plus sur ce coin du monde !

    • Reply Tania 15/01/2018 at 21:09

      merci pr ton retour Indigrid
      c est vrai que ce pays est assez clivant mais je trouve aussi très très intéressant le témoigage de Fabrice
      il m a appris des choses
      merci pr ton passage par ici, merci de faire vivre ce petit espace
      bises

  • Reply Sylvie, Enfin Moi 16/01/2018 at 23:06

    Passionnante ta chronique
    Merci de tes conseils
    Bisous

  • Leave a Reply