Paroles de

Vivre en Allemagne, Paroles de #20

07/03/2018
vivre en Allemagne

Bom dia les amis. Pour ce Paroles de #20, direction l’Allemagne. C’est dans ce pays que vit Holy depuis quelques années. Clairement, on est à 400 % degré d’un précédent: Paroles de en Inde. Mais c’est cela aussi ce rendez-vous. Un Paroles de européen ce mois ci. Pas besoin d’aller au bout du monde pour être dépaysé. Holy nous raconte comment elle vit cette expatriation. Comment c’est de vivre en Allemagne en 2018 ? J’ai mis un pied en Allemagne dans les années 90 lors d’un échange au collège. Je sais certains par ici n’étaient même pas encore nés.  J’ai oublié toutes les déclinaisons. Bref, je laisse Holy nous parler de sa vie en Allemagne.

Vivre en Allemagne

 

Vie à Kiehl en Allemagne

Est-ce ta 1ere expatriation ?

Oui, c’est ma première expatriation.

Pourquoi avoir choisi de t’expatrier en Allemagne?

Je n’ai pas vraiment choisi l’Allemagne. C’est elle qui nous a choisi !

 

Mon mari a trouvé un emploi à Kiel (dans le nord) pour une période de deux ans dans un premier temps. Je l’ai suivi et aujourd’hui nous y sommes depuis deux ans et demi.

Depuis combien de temps vis-tu en Allemagne?

Cela fait deux ans et demi. Le temps passe très vite.

Étais tu-déjà allé en Allemagne avant d y vivre?

Franchement,  l’Allemagne n’était pas ma destination première pour les vacances ou pour un weekend. J’ai juste fait un saut à Kiel trois jours avant que mon mari ne s’y installe.

 

Comme une visite d’état des lieux. C’était au mois de Novembre. Le mois le plus laid de l’année : grisaille, pluie, froid…

 

J’ai eu un petit choc.

Que savais-tu de ce pays avant d’y aller ?

Qu’avais-je en tête ? Que les habitants étaient tous blonds, qu’ils avaient beaucoup de règles et qu’ils mangeaient beaucoup de saucisses et de pommes de terre.

Je savais aussi que l’économie du pays se portait mieux qu’en France.

Depuis combien de temps es-tu à l’aise dans ce pays ?

Je dirais qu’il m’a fallu une bonne année pour m’y habituer. Il y a toujours des coups de blues ou des vrais ras-le-bol mais je pense que c’est normal lorsque l’on vit très loin de chez soi.

Quelles sont les choses qui t’étonnes en Allemagne ?

Alors ce qui m’étonne c’est le fait qu’ils ne soient pas si à cheval sur les règles que cela :). Je m’explique : je dirais qu’ils les suivent à la lettre que lorsqu’ils sont dans leur bons droits.

 

 

C’est une réaction humaine et je préfère qu’ils réagissent comme ça finalement. Mais attention,  les règles restent tout de même très importantes.

 

J’ai d’ailleurs écrit un article là dessus sur mon blog : http://anyholyidea.com/2017/07/31/cest-la-regle/.

 

 

La seconde chose est qu’ils mangent vraiment beaucoup trop tôt (entre 17h et 19h). Je ne m’y ferais jamais je pense.

Quelles sont les choses de ton pays d’adoption que tu as désormais adoptées ?

la nature à Kiehl

Depuis que je suis en Allemagne,  je trie mieux mes déchets. Je fais vraiment attention à bien jeter les choses dans les bonnes poubelles.

 

Oui parce que bizarrement lorsque les choses n’étaient pas dans la bonne poubelle, on les retrouvait devant notre porte.

 

Parfois celles-ci ne nous appartenaient pas… pourquoi ? Sûrement le fait que nous soyons étrangers…

 

Je me retrouve donc avec trois bacs à la maison et je réfléchis à en avoir un quatrième pour les déchets organiques.

 

Cela m’évitera de descendre à chaque fois à la poubelle dédiée. Je me surprends à attendre que le feu pour les piétons passe au vert lorsque je suis en France.

 

Je me suis aussi habituée à ne pas payer une somme astronomique lorsque je fais mes courses au supermarché. Cela me change de la vie parisienne.

Qu’aimes-tu en Allemagne?

J’aime ma ville. Kiel est une ville tranquille. Tout peut se faire à vélo.

 

Nous vivons juste à côté d’un parc.

J’apprécie aussi l’esprit d’entraide dans le nord. Bon comme partout il existe de vrais égoïstes de la vie mais,  nous avons fait de belles rencontres.

Qu’est ce qui te déranges dans les mentalités ou habitudes culturelles allemandes ?

Ce qui me dérange, jusqu’à m’hérisser le poil, c’est cette culture du Kostenlos (gratuit). On va se rendre à un pot et se goinfrer uniquement parce que c’est gratuit.

 

On va prendre tous les goodies (en grande quantité si possible) parce que c’est gratuit… On retrouve ces mêmes réactions en France mais je trouve qu’elles sont beaucoup plus accentuées en Allemagne.

 

Le maître-mot est : c’est gratuit.

Quelles sont au contraire les 3 choses qu’on pourrait importer en France ?

 

la vie en Allemagne

– La possibilité de se rendre dans les bars et les restaurants avec son petit chien. C’est important. Les bars et les restaurants ici dédient des petits coins « eaux » pour les chiens.

Je trouve ça très chouette.

– Plus de pistes cyclables. Cela se développe de plus en en plus en France mais je trouve que nous sommes un peu à la traîne tout de même.

– La Bratwurst (saucisse grillée) … non toutes les sortes de saucisses à faire griller.

à quoi ressembles ta journée type ?

Ma journée type est assez banale ahah. Je me lève très tôt (6h20) car je travaille à 1h de Kiel. Je dois arriver au bureau entre 8h et 9h (pas plus tard que 9h).

 

Donc levée à 6h20, je promène mon petit chien (oui j’ai un chien), je me prépare et hop voiture direction le bureau. Je reste au bureau 8H par jour environ avec une pause déj. d’une heure.

 

Et le soir, je reprends la route direction Kiel. Parfois,  on sort également : resto, bar, concert…

Une journée bien banale sauf que je ne prends plus le métro mais conduis. L’avantage est que je roule sur une route de campagne et je vois souvent des vaches, des chevaux, des cerfs… c’est top.

 

 

Ta vision de la France a t elle changé depuis ton départ ?

Oui. Je me suis rendue compte qu’en France nous avions quelques privilèges notamment pour la prise en charge des soins. Je parle au niveau du coût.

 

L’assurance maladie coûte moins cher (d’un autre côté elle plombe l’économie) et les complémentaires aussi. Je me rends compte qu’on râle vraiment beaucoup et sur tout.

 

Les allemands sont plus pragmatiques : c’est comme ça et pas autrement.

Je me suis rendue compte aussi que la France a un meilleur réseau ferré. Mon expérience avec la Deutsch-Bahn (lien vers l’article) m’a fait adorer nos bonnes vieilles entreprises de rails françaises.

 

Egalement je trouve que le coût de la vie est vraiment trop cher en France. Peut-être est-ce parce que je n’ai vécu qu’à Paris et sur mon île (La Réunion) ?

Comment gardes-tu contact avec la France ?

Je suis quotidiennement en contact avec la France :
– avec ma famille et mes amis sur Skype, Facebook, WhatsApp.
– sur l’actualité: j’ai l’appli des principaux quotidiens, j’écoute France Inter, FIP. Il m’est impossible de regarder Arte en allemand…

Reviens-tu souvent en France ?

Oui c’est important. Quand je le peux, j’essaie d’aller sur Paris.

 

Sinon nous nous rendons en France tous les étés (exception cette année puisque j’ai repris une activité) et à Noël.

Penses-tu un jour revenir vivre en France ?

Oui sûre et certaine. Je veux revivre en France. Je ne sais pas encore dans quelle ville mais je veux, un jour, rentrer chez moi.

Voyages-tu beaucoup en dehors d’Allemagne ?

Malheureusement, pas autant que je le souhaiterais. Je pense que les deux dernières années ont été les années de l’insertion, de l’apprentissage. Aujourd’hui,   nous sommes plus enclins à voyager ailleurs.

 

Prochaines destinations : Suède, Danemark… Japon.

Comment y est le monde du travail ? As-tu besoin d’autre langue que le français au travail, et l’allemand pas trop dur à apprendre ?

Il y a du travail mais il faut maîtriser à minima l’allemand. Dans ma région, tout se passe à Hambourg et ses alentours. J’ai eu du mal à trouver un job à Kiel.

 

D’ailleurs je n’en ai pas trouvé. Cela nécessite de faire au moins 1h de route.

 

Au travail, l’allemand travaille en silence. Et ça c’est rude pour moi. J’aime bien papoter quand même.

 

L’allemand mange aussi en silence. Et là pareil,  c’est doublement rude pour moi. Heureusement que j’ai quelques collègues français avec qui je m’entends bien.

 

Au bureau, je dois parler français car je suis en charge du marketing et des RP France de l’entreprise. L’allemand est important pour communiquer avec mes collègues et la hiérarchie.

 

Je dois parler anglais également.

L’allemand est une langue compliquée. Je suis encore, pour ma part, en plein apprentissage.

Comment se passe votre intégration ?

On a pris un an pour s’y faire comme indiqué plus haut. Aujourd’hui, je pense que nous sommes totalement intégrés.

 

Nous découvrons encore mais on appréhende moins (enfin je crois) les choses.

As-tu 1 anecdote à nous raconter suite à 1 incompréhension au niveau langue?

La faute que je faisais et que je fais toujours : schinken (jambon) au lieu de schicken (envoyer)…

 

Donc il m’est arrivé et m’arrive encore de dire : « ich schinke dir eine Nachricht » (je te jambon un message)…

Quel est le climat dans la région où tu vis?

Dans le nord, il pleut tout le temps une grosse partie de l’année. Avril et mai sont les meilleurs mois de l’année. Le soleil est très présent pendant cette période.

 

Sinon,  il fait ultra froid en hiver (oui je suis frileuse) et il m’est déjà arrivé de mettre un gros pull en plein été…

As-tu vécu un choc culturel ?

Alors un vrai gros choc culturel non puisque nous sommes tout de même en Europe.

Peut-être un choc vestimentaire… Blague à part, la vie quotidienne est différente et nous réfléchissons peut-être différemment.

Bon je dois avouer que j’ai été choquée du silence complet de mes collègues…

Quels sont les 2/3 endroits que tu conseillerais à 1 voyageur à Kiel ?

Très bonne question.
Aller se balader le long du Förder de Kiel, bordure de la mer baltique. On parle de la Kielinie. C’est beau et rafraîchissant.

 

Lorsqu’il fait beau, il y a tout plein de bateaux et de voiliers amarrés. Il y a le Geomar, le centre de recherche marine, où l’on peut voir les phoques de l’institut de l’extérieur.

 

Tout le long de la jetée, vous pouvez vous arrêter prendre un Kaffee und Kuchen (café et gâteau) ou une bière rafraîchissante et un Backfisch Brötchen mit remoulade (petit pain avec du poisson pané ou non frie… une tuerie).

 

Aller se balader au nord de la ville, du côté du Schrevenpark pour faire le tour du parc. En profiter pour faire un stop au Resonanz Cafe ou au Godot Cafe.

 

En profiter aussi pour se perdre dans les rues toutes à côté du parc pour tomber sur les petits magasins de déco, de couture, de livre…

 

 

Se rendre à Holtenau (http://anyholyidea.com/2017/03/21/holtenau_kanal/) en vélo et s’arrêter dans l’une des cabanes de pêcheurs pour manger ou pour la pause-café.

Comment vis-tu le fait d’être française en Allemagne?

Je ne sais pas trop. Je dirais que j’apporte un peu « d’exotisme » à l’Allemagne .

Quel conseil donnerais-tu à des français souhaitant s’installer en Allemagne?

Surtout ne pas paniquer. Je conseille de bien s’informer avant de venir s’installer. Le site connexion-emploi et les sites des villes allemandes

Le Petit Journal sont de vraies bonnes sources d’information.

 

Ne pas hésiter à lire les blogs d’expatriés car ils peuvent bien vous remonter le moral. J’ai listé quelques blogs à lire sur mon blog (http://anyholyidea.com/jaimeleslire/).

La communauté française y est-elle importante ?

Oui il y a beaucoup de français en Allemagne. Si vous vous rendez dans des villes comme Berlin ou Hambourg, il n’est pas rare d’entendre parler français.

 

 

Crédit photos: Holy

Voilà voilà. Je remercie Holy d’avoir répondu à mes nombreuses questions. L’expatriation dans un pays voisin ça arrive aussi. Seriez-vous intéressés par une expatriation en Allemagne ?

N’hésitez pas à découvrir un peu plus de son quotidien en Allemagne sur son blog.

 

 

Si vous avez aimé cet article, épingle-le sur Pinterest

 

expatriation en Allemagne

14 Comments

  • Reply Anne 07/03/2018 at 20:53

    Une collègue a sa fille qui y est devenue prof, elle gagne très bien sa vie et trouve ses conditions bien meilleures qu’en France. Elle s’est même mariée avec un allemand, elle ne compte pas rentrer, sauf pour les vacances!

    • Reply Tania 10/03/2018 at 10:39

      ah oui comme quoi hein
      merci Anne de ton retour

  • Reply Lydia 08/03/2018 at 09:53

    super article, ça donne envie de se laisser tenter !

    • Reply Tania 10/03/2018 at 10:40

      merci Lydia, tu envisages 1 expatriation toi dans un pays ?

  • Reply kikimagtravel 08/03/2018 at 19:13

    Manger entre 17h et 19h je l’ai remarqué à Berlin. Les gens n’ont pas forcément d’heures, nous on est arrivé à 19h30 dans certains restaurants voir 20h et il n’y avait pas foule dans les restaurants nous avons donc compris qu’il mangeait plus tôt que nous ! On m’a aussi dit que l’allemand était une langue compliquée à apprendre et je vois que beaucoup le dise aussi! L’interview est top et l’Allemagne est un pays que je rêve de visiter plus. J’aimerais beaucoup découvrir Munich et la Bavière ainsi que les Iles Rugen. Ca a l’air de toute beauté! Merci pour cet ITW comme on les aime !

    • Reply Tania 10/03/2018 at 10:41

      merci bcp Kiki
      ah ah tu en reviens toi c vrai
      moi j avais pas trouvé dure à apprendre juste les déclinaisons c chiant mais c comme les verbes irréguliers en anglais
      je ne sais jamais trop ci ça intéresse les lecteurs ce genre d itw mais moi je trouve cool de savoir comment on pt vivre même pas loin de chez ns
      les différences même avec pays voisin

  • Reply Mila 09/03/2018 at 05:54

    Je ne sais pas pourquoi mais la langue allemande me rebute beaucoup. Pourtant je suis allée en Allemagne en tant que touriste, j’y ai rencontré des français heureux d’y vivre (peut-être même plus que Holy dans ce que je ressens dans ses écrits), mais je ne voudrais pas y vivre.

    C’est vrai que c’est moins carré il me semble que ce que l’on dit. Mais j’aime bien le bordel !

    • Reply Tania 10/03/2018 at 10:42

      ah oui c vrai
      j au cru comprendre que tu aimais le bordel made in Italie
      bon tu sais que je kiffe les pays du sud hein

  • Reply Lucie 10/03/2018 at 12:33

    « qu’ils mangeaient beaucoup de saucisses et de pommes de terre. » mdr !!
    Blague à part, quelle horreur d’avoir un silence de mort au bureau ou à la pause déjeuner, ça me choquerait ! J’ai trop besoin de parler avec les gens qui m’entourent.
    J’adore la petite histoire sur les poubelles qui reviennent à toi.
    J’ai l’impression que c’est un peu compliqué de s’intégrer. Personnellement,j’ai adoré Berlin où il semble y avoir pas mal de liberté (d’être qui on veut notamment), c’est un état d’esprit qui me plait bien, mais il semble réservé à la jeunesse allemande. Je ne sais pas si je pourrais y vivre malgré cela. (le froid, la neige la pluie, l’allemand… les chaussettes dans les sandales, tout ça quoi)

    • Reply Tania 11/03/2018 at 18:12

      oh tu fais pas d effort Lucie
      la pluie t as connu à Londres loool oui j sais les clichés
      l allemand c est pas si dur que ça franchement ok j ai oublié mais c parce que je n ai pas pratiqué depuis longtemps
      merci de ton passage par ici

  • Reply Holy 15/03/2018 at 20:43

    Merci Tania je suis très en retard pour t’écrire !!! J’ai vraiment adoré répondre à tes questions. Pour info, nous avons un hiver horrible cette année. .. mais bon j’aime toujours Kiel et vous êtes tous les bienvenues . Holy

    • Reply Tania 15/03/2018 at 20:52

      merci à toi
      je note pr 2019
      là mon calendrier est full
      contente d avoir le retour d une française en Allemagne

  • Reply Stephanie 21/03/2018 at 21:53

    Intéressante cette vision des choses ! L’expatriation est vécue tellement différemment selon les gens, les pays, le pourquoi du départ… j’aime bien lire toutes ces histoires !

    • Reply Tania 22/03/2018 at 18:48

      merci Stéphanie, suivant les pays c est clair que ce n est pas la même chose et selon son vécu âge..

    Leave a Reply