Humeur

Le salarié français pas assez flexible?

05/04/2016
le salarié français pas assez flexible je ne suis pas d'accord

Avec un titre pareil, j espère ne pas vous faire fuir. Il est toujours difficile pour moi de trouver des titres d’articles. Trop long, pas assez explicites, je n’arrive pas à résumer le sujet. En tout cas jamais vraiment satisfaite. Enfin c’est un autre sujet. Mais aujourd’hui je vous parle de situations dans lesquelles on peut tous se retrouver. Je ne suis pas d’accord avec l’idée assez répandue qui prétend que le salarié français n’est pas assez flexible. On va parler aujourd’hui économie, travail, chômage, journalistes. J’ai adoré l’économie au lycée. Je l’ai ensuite étudié à la fac.
Depuis dès qu’il y a un débat , une chronique économique et que le sujet est éco je regarde. Ces dernières années, je m’énerve systématiquement , je parle toute seule devant ma télé lorsque j’entends  la teneur de certains propos.

A entendre de nombreux journalistes, économistes, dirigeants d’entreprises la flexibilité du salarié serait la solution à tous les problèmes de chômage et surtout le salarié français ne serait pas assez flexible.

Ils partent du principe que les salariés français ne le sont pas. Tout ceci alors alors que Cdd, intérim ne sont pas des mots inconnus pour les salariés français. Aujourd’ hui 85 % des embauches se font par Cdd.

Attention qu’on ne se méprenne pas sur mes propos je ne suis par contre la flexibilité. Je ne vis pas non plus dans le monde des bisounours. Seulement entre les beaux discours des économistes, journalistes et hommes politiques et la réalité la situation est toute autre.

Je parle en connaissance de cause, j’ai été aussi en Cdd, intérim. Dans mon entourage proche ou lointain je vois les effets de la flexibilité unilatérale. Pourquoi je dis unilatérale car pour moi le nœud du problème est que le salarié est celui qui est le seul à être flexible . Malheureusement autour de lui personne sinon peu de personnes le sont aussi.

OK j’accepte un Cdd ou intérim dites comment je fais pour louer un appart. De nos jours la location d’un appartement sans Cdi se révèle être le parcours du combattant. L’agence immobilière vous le dit clairement c’est Cdi ou rien idem pour votre banquier.

Même en étant client depuis de nombreuses années les banques n’acceptent plus d’accorder un crédit à un salarié en cdd ou intérim même si le salaire est à la hauteur.

Même avec garant ce n’est pas gagné à tous les coups.  Le discours ambiant vous fait croire que les salariés sont les seuls fautifs mais ce n’est pas vrai.

Dans beaucoup d’endroits de la société française on fonctionne encore en disant que le cdi est la norme. Tout est fait pour les gens en cdi. Pour les autres point de salut, je trouve que les mentalités n’évoluent pas.

Ce qui m’énerve c’est que personne n’admet que la flexibilité ne marche pas à tous les coups. Ces gens qui donnent des conseils accepteraient ils pour eux ou pour leur enfant d’être en Cdd ou intérim à vie avec cette incertitude sur leur avenir en permanence.

Surtout la théorie est une chose mais la réalité en est une autre. La prochaine fois que vous regarderez une émission de ce genre vous remarquerez que les propos vont toujours dans le même sens : le français soit disant pas assez flexible. Foutaise que ça. Je pense que ces économistes, journalistes ne vont pas sur le terrain.

On s’étonne que les jeunes restent plus tard chez leur parent. Mais dites moi qui acceptent de louer un appartement à quelqu’un en cdd en France. Ils sont peu nombreux. Comment faire pour que les mentalités bougent.

Je ne sais pas mais on ne peut pas continuer avec des critères qui fonctionnaient bien dans les années 60 période où le chômage était quasi inexistant mais qui désormais ne fonctionnent plus. Dites moi comment sont flexibles les autres acteurs du modèle économique français. On demande toujours plus de flexibilité du salarié et les autres??

Les employeurs sont ils flexibles lorsqu’ils refusent:

-de prendre un salarié car il n’ a pas d’expérience. Si personne ne lui donne sa chance comment va-t-il acquérir cette fameuse expérience.

– de prendre un salarié sortant d’une formation car pas assez d’espérience dans le nouveau domaine, ben s’il fait une formation il recommence à 0 donc comment peut il avoir une expérience

– de prendre quelqu un soit disant car il n a pas utilisé tel logiciel depuis 2 ans, s’il l’ appris un jour je ne vois pas ce qu’il y a de gênant surtout dans des domaines où les règles ne changent pas

– soit disant vous êtes trop chers alors que c’est juste des années d’expérience, c’est normal je trouve de ne pas être payé avec 10 ans d’expérience comme quelqu’un qui sort de l’école

– de prendre quelq’un de dynamique , motivé pour un poste soit disant car il serait un peu au dessus au niveau des diplômes, les fameux diplômes

Je pourrai donner encore pleins d’exemples comme cela que j’ai entendu autour de moi.
Dites moi où est la flexibilité de l’employeur franchement je ne la vois pas.

Sur ce marché c’est comme une danse où l on est plusieurs, le salarié a accepté la flexibilité, il joue le jeu mais malheureusement autour de lui les acteurs disent commence toi à être flexible je le serai aussi.

Ils ne bougent pas , restent sur la piste de danse alors que le salarié lui fait la danse du ventre, voir s’aplatit devant eux pour avoir un emploi. Il en est de même pour les autres institutions qui restent au milieu voir les salariés faire des efforts, bouger, danser et eux immobiles.

Je ne sais pas si j’ai été très claire mais c’est un sujet qui me tient à cœur particulièrement. J’èspère ne pas avoir été trop décousu. Le sujet est tellement vaste, tellement de choses à dire. J’ai décidé d’aborder sous cette angle.

Avez-vous aussi des propos sur des sujets éco qui vous mettent en colère?.

No Comments

Leave a Reply