Lectures

Le noir qui marche à pied de Louis-Ferdinand Despreez, polar sud-africain

07/10/2018
le noir qui marche à pied

Coucou les amis. On se retrouve pour une nouvelle chronique lecture. Une nouvelle découverte ce polar sud-africain. Un nouvel auteur african à découvrir. Vous venez avec moi ? Le noir qui marche à pied est une belle découverte.

Le noir qui marche à pied

Le noir qui marche à pied est un polar court et intense. Dès le départ, on connaît les kidnappeurs des enfants. On assiste à une course contre la montre pour retrouver les enfants kidnappés.

 

On observe la misère de Pretoria, les différentes communautés qui vivent à Pretoria. L’auteur dit ce qu’il pense à travers Zondi le flic zoulou. C’est cash.

 

J’ai beaucoup aimé ce personnage. Pendant longtemps les enquêteurs sont perdus. Clairement, la ville du Cap ne donne pas envie de la visiter.

Personne ne fait confiance en la police. Tout le monde en prend pour son grade. Du cynisme et de l’humour de la part de l’auteur.

Le roman se lit très bien et rapidement. J’aime ce genre de roman, ce genre de polar.

 

C’est ça aussi les polars sud-africains. La misère, pauvreté, les trafics, la prison, rien ne nous est épargné dans ce polar.

 

L’apartheid est officiellement terminé. On en voit encore les effets retentissants. C’est effarant je trouve.

 

C’est étonnant d’assister à la découverte de ce genre de sociétés. Cela parait si loin de nous. Non pas que la misère n’existe en France ou en Europe mais ici elle apparaît tellement désespérée et surtout à un cran tellement au dessus. Bref.

 

Je vous conseille e lire le polar Le noir qui marche à pied. Un bon polar made in Afrique du Sud.

 

Ce n’est pas le premier polar sud-africain que je lis. C’est toujours intéressant de lire d’autres plumes de ce pays.

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinterest

le noir qui marche à pied

 

2 Comments

  • Reply Le Chaton Chiffon 08/10/2018 at 15:55

    Ce doit être très sympa !

    • Reply Tania 08/10/2018 at 21:24

      oui très bon polar sud-africain
      il pousse à la réflexion

    Leave a Reply