Réflexions de voyage

Je suis revenue vivante du Brésil

04/07/2016
je suis revenue vivante du Brésil

Ce titre est un peu provocateur. Malgré tout, j’ai choisi d’appeler cet article: je suis revenue vivante du Brésil. C’est la réponse que je donnerai à ceux qui m’ont regardé avec un air dubitatif ou réprobateur lorsque j’ai annoncé mon voyage dans ce pays. J’ai eu  ce genre de réaction lorsque j’ai annoncé que j’y avais passé 2 semaines en novembre dernier. Certaines personnes ont eu une réaction de rejet immédiat. C’était la première fois que j’étais confrontée à de tels comportements. Cet esprit négatif vis à vis de ce pays avait déjà commencé sur certains forums. Dans certaines discussions, la polémique n’étais jamais très loin. Heureusement, j’ai pu y trouver des infos pratiques.

Réactions à l’annonce du voyage au Brésil

Dans mon entourage proche, il n’y a pas eu de surprises lorsque j’ai annoncé ce voyage. Cela faisait 20 ans que je rêvais de partir au Brésil. Je vous avais parlé dans cet article  de mon : rêve de voyager au Brésil. C’était devenue l’arlésienne.

Il y a eu tout de même quelques personnes pour me demander si je n’avais pas peur de ce voyage. Peur de quoi? De ne plus vouloir revenir? Non, peur de la violence du pays. Vous savez avec tout ce qui se passe là bas, les favélas, la sécurité au Brésil quand même….

Je leur répondais non aucune peur. Et surtout, il y a désormais une expression que j’adore,  qui dit la peur n’évite pas le danger. Il y a quelques années , je ne la connaissais pas et je ne voyais pas trop ce que cela voulait dire.

Pendant ces 2 semaines au Brésil, j’allais bouger

Je ne restais pas qu’à Rio. Si ils avaient peur du côté mégalopole…. Dans mon périple de 2 semaines au Brésil, je visitais aussi Iguacu pour admirer les fabuleuses chutes, Ilha Grande et Paraty. Ces villes sont bien moins habitées que Rio De Janeiro.

Ce qui doit arriver doit arriver

Je réponds toujours que je n’ai pas besoin d’être à Rio ou au Brésil pour subir une agression, me faire voler mon portable. Certains diront que les risques sont plus importants au Brésil bla bla bla. Attention, je ne vis pas dans le monde des bisounours.

Je suis consciente que Rio est une ville de près de 7 millions d’habitants. La violence y est présente. Mais comme à mon habitude, lorsque je suis à l’étranger, j’observe des règles de prudence de base.

En effet, mon portugais n’est pas assez élevé. N’étant pas fluent, il y pleins d’éléments qui m’échappent. Comme toujours à l’étranger, je ne traîne pas dans des endroits sombres la nuit. Je ne me trimballes pas avec toute ma fortune sur moi. Je n’ai pas d’objets de valeurs sur moi.

De ce côté la, rien de neuf. Je n’ai jamais eu pour habitude de  montrer mon portefeuille en ayant l’air de dire: oh mais regardez comme je suis riche, j’ai plein de réals….

Etre conscient d’un certain danger mais sans non plus en faire une montagne. J’estime un fois prise des mesures de prudence: ce qui dois arriver doit arriver. Un peu fataliste vous trouvez ?

La violence au Brésil touche d’abord les brésiliens eux mêmes

Je crois surtout que les personnes qui sont plus que tout confrontés à la violence, ce sont les brésiliens eux mêmes. Je sais que les brésiliens eux mêmes dénoncent la violence et la corruption policière.

Ou encore le trafic de drogue ou violence familiale.  Je ne dis pas tant pis pour eux , je ne suis pas concernée. Je ne peux tout simplement pas changer le monde. Moi, de passage, je ne suis pas confrontés à la violence autant qu’eux.

Je ne vais pas aller dans les favélas. Je ne vais pas aller chercher de la drogue à quelconque revendeur. Je ne me mets pas dans des situations à risques.

Cela peut sembler paradoxale mais autant j’avais peur de prendre le vol Rio/Paris. Je vous l’explique dans cet article: je n’ai surmonté ma peur du vol Rio/Paris.  Autant, je n’ai jamais eu peur de la violence urbaine brésilienne.

Le Brésil fait encore peur

Forum

A lire,  certaines discussions de forums, chaque brésilien vous attend pour vous dépouiller, vous voler, vous agresser. La seule chose véhiculée est la violence du pays. Elle est indéniable. Le nier serait illusoire.

Mais de là à être la seule chose mise en avant pour qualifier ce pays. Le , je dis niet. Je ne suis pas d’accord. Surtout,  lorsqu’on se place dans le contexte de quelqu’un qui voyage dans ce pays pour quelques semaines maximum.

Ok pour être conscient des éventuels dangers mais pas d’accord pour ne retenir que cela.

Je suis revenue vivante du Brésil. On ne m’a pas volé, je n’ai pas été agressé. Je le répète  ce n’est pas parce que rien ne m’est arrivé qu’il n’arrive aucune agression au Brésil.

Pourquoi dès qu’on parle d’Amérique latine, Brésil en particulier les avis sont si tranchés ?

Je ne reproduirai pas ici les propos tenus sur les forums. J’avoue ne pas savoir pourquoi en 2015 la violence reste si attachée dans l’inconscient collectif.

Il y a des fusillades tous les jours aux Usa. Malgré cela, des millions de voyageurs s’y pressent . Et surtout, je ne ressens pas la même opposition qu’envers le Brésil.

Cas véhiculés

J’ai remarqué qu’il y a toujours le copain de la mère de la fille des amis à X qui s’est fait voler son portable au Brésil. C’est ainsi qu’avant mon départ une amie d’une amie de ma soeur m’a dit qu’on lui avait volé son portable à une plage de Rio. Demandez donc aux touristes asiatiques qui se font voler aussi en visite en France?

Je ne sais pas quelle plage c’était. Mais s’est ainsi que se répand comme une traînée de poudre ce genre de nouvelles.

Une collègue m’a dit que son oncle habitant au Brésil avait fait l’objet de carjacking. Ok mais j’ai envie de dire que le Brésil n’a pas ce monopole.

Je ne veux pas minimiser les faits bien entendu. Me concernant, je n’ai jamais eu peur avant de partir. A aucun moment, cela ne m’a entamé mon envie de voyage au Brésil. Je vous assure il m’aurait fallu plus !!

Je ne parle même pas d’une personne à qui à peine, j’avais dit que j’étais allée au Brésil. Elle me parlait déjà de violence , c’était d’ailleurs la seule chose qu’elle retenait de ce pays.

Je n’irai jamais dans ce pays, j’aurais trop peur de me faire agresser.

Il y a ainsi plusieurs personnes qui rechignaient pour cette seule raison de partir au Brésil. Moi l’ amoureuse du Brésil, cela me rend triste que de nos jours ce merveilleux pays a toujours cette réputation qui lui colle aux basques.

J’ai l’impression qu’il en est de même pour d’autres pays d’Amérique latine. Moi, je dis qu’on a pas besoin de faire 9000 km pour se faire agresser ou voler. Les premières  victimes sont celles du pays. Il arrive aussi que des touristes soient victimes. Malheureusement, je dirais que c’est un manque de chance. Ne pas être au bon endroit au bon moment. Certains diront que c’est facile de dire ça.

Revenue vivante du Brésil

La seule fois, où je suis tombée dans cette peur excessive a été au début du séjour. Je l’avoue. Il y a eu la 1ère journée où je n’ai pas pris mon téléphone portable avec moi. J’ai cédé.

Je l’ai regretté immédiatement. D’abord, car étant dans le quartier du centro et dans endroit touristique, je n’ai ressenti aucune gêne, aucune peur. Au contraire, je voyais cariocas comme touristes avec les leurs à portée de main. Faisant des photos et l’utilisant sans problème dans la rue comme dans les spots.

Alors, bibi s’est décidée à prendre le sien dès le lendemain et  pendant tout le reste du séjour. J’étais bien embêter de ne pas avoir de photos à envoyer via whatsapp de cette 1ère journée. Vous me direz si c’était ça mon seul souci hein ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, ce voyage a été le plus beau de ma vie pour l’instant . Il a marqué l’année 2015. N’hésitez pas à consulter la catégorie Brésil du blog.

Je reviendrai plus en détails prochainement sur cet aspect de voyage solo au Brésil.

Plusieurs articles ont été consacrés notamment à Rio De Janeiro et aux chutes d’Iguacu.  A venir sur le blog, le récit des quelques jours passés sur Ilha Grande. Ensuite , au programme Paraty et les derniers jours  à Rio.

Etes vous déjà allés au Brésil ou en Amérique latine? Le Brésil vous fait il peur? Etes vous allés dans un pays que vos proches n’aimaient pas?

4 Comments

  • Reply chiffonsandco 04/07/2016 at 19:21

    non, je ne suis jamais allée en Amérique latine. Mais le Brésil fait partie des pays que j’aurais aimé connaitre comme Cuba, principalement pour leur musique que j’adore. Quant à savoir si j’en aurais eu le courage, c’est autre chose, mais pour moi, c’est pour le moment plus une question d’avion !

    • Reply Tania 04/07/2016 at 19:38

      ah oui j’ai vu ça . J’espère pour toi que ça va s’arranger. Merci pour ton commentaire et ton passage par ici.

  • Reply La Minute d'Emy 04/07/2016 at 22:51

    Le Brésil ne me fait pas peu mais je sais qu’il y a de l’insécurité mais c’est aussi le cas dans plein d’autres pays.

    • Reply Tania 05/07/2016 at 18:18

      Oui c’est ce qu’il faut se dire, règles de prudence mais pas non plus parano.

    Leave a Reply